webocube
  • Passer les croyances au filtre des sciences, pour des outils novateurs, réellement efficaces.

L’Approche NeuroCognitive et Comportementale

UNE APPROCHE INNOVANTE DE L’ÊTRE HUMAIN ET DES ORGANISATIONS

L’A.N.C. Une approche à la pointe du progrès. Globale, cohérente, agissant à 3 niveaux pour une efficacité solide et durable : moi, le groupe, l’organisation.

 > Elle stimule la motivation et la performance individuelle,

 > Elle favorise le plaisir de l’action collective,

 > Elle améliore l’organisation elle-même,

pour comprendre et gérer les comportements humains de manière intégrée.

Pour la libération des potentialités individuelles, révélées et mises en valeur par cette approche intégrant les dernières découvertes en neurosciences à un socle déjà pluridisciplinaire.

 Optimiser plaisir personnel et performance. Développer la sérénité intérieure. Mieux se connaître. Trois bénéfices accessibles pour chacun, quel que soit son niveau hiérarchique ou de compétence.

L’A.N.C. vous apprend à :

  • recruter à tout moment les bonnes ressources cérébrales, s’adapter au contexte plutôt que le subir, discerner les opportunités dans la complexité d’une situation,
  • distinguer les motivations profondes des motivations superficielles, pour activer celles qui vous ressourcent, avant celles qui vous épuisent, et pouvoir manager « avec le sourire »,
  • agir sur des blocages hérités de l’enfance et leurs conséquences sur notre vie actuelle, pour retrouver des « libertés perdues », en s’allégeant de quelques « boulets mentaux » qui polluent notre quotidien,
  • comprendre et gérer une dynamique de groupe avec ses rapports de forces, de confiance et de peurs irrationnelles, inhérents à tout mammifère dont l’animal grégaire que nous sommes.

 

Relations intelligentes 

Se mettre sur la « même longueur d’onde ». Communiquer sereinement. Faire appel aux fonctions supérieures du cerveau, indispensables quand le contexte passe de « compliqué » à « complexe », voire même « chaotique ». Trois atouts pour une communication intelligente.

Les outils de communication issus de l’A.N.C. :

  • créent un climat d’ouverture d’esprit entre les interlocuteurs,
  • stimulent l’intelligence collective,
  • facilitent l’expression spontanée et la créativité.

 Ils permettent à une organisation de passer du « mode automatique » (indispensable à contrôler et fiabiliser des méthodes, gérer rapidement le quotidien) au « mode adaptatif » (nécessaire à développer et s’adapter au contexte nouveau, innover, anticiper les possibles) en fonction des contextes. L’un est complémentaire de l’autre, les 2 modes étant indispensables à la vie de l’organisation, et c’est savoir faire « la bascule » en souplesse au bon moment qui est le talent des « organisations anticipatives », le secret de leur développement.

Organisations biocompatibles

Rendre l’organisation compatible avec le fonctionnement biologique des hommes. Faire le lien entre sciences humaines et process managériaux.

Comme dit le conférencier Daniel Pink : « Ce que la science a découvert, les entreprises ne l’appliquent pas au management ! ». Or, l’innovation, ça n’est pas que de la technologie et du process, c’est aussi ce qui sera le moins imitable par les concurrents : une culture managériale et organisationnelle plus adaptée à la ressource essentielle qu’est l’humain, en revisitant nombre de poncifs hérités de dogmes du 20ème siècle.

Appliquer l’A.N.C. à l’organisation. C’est l’objet de la « biosystémique » qui :

  • renforce l’efficacité et la fluidité de l’ensemble de la structure, par petites touches,
  • diminue les dysfonctionnements organisationnels. Irréversiblement.

 Ceci sans bouleverser et remettre en question votre culture et vos business models, mais en leur « ôtant des épines » avec autant de bon sens que d’approche scientifique. Effets garantis, c’est du simple constat biologique…

AVEC MÉTHODE ET PRAGMATISME

 Concilier rigueur scientifique et urgence du besoin de changement de nos comportements. Croiser les champs des recherches. Interroger plusieurs modèles théoriques. Concevoir et valider un modèle intégratif, probabiliste. La démarche de l’I.M.E. est ambitieuse. Et rigoureuse.

 Une vision pragmatique de la recherche

Pour assurer le développement et l’opérationnalisation de l’A.N.C., l’I.M.E. a adopté un positionnement :

  •  Pluridisciplinaire. En interrogeant de nombreux modèles : biologique, immunologique, toxicologique, neurologique, neuroscientifique, comportementaliste, épidémiologique, embryologique et génétique, cybernétique et systémique, éthologique, sociologique.
  •  Intégratif. En intégrant les modèles pertinents dans son propre modèle global, c’est à dire ceux dont la validation est scientifiquement assez probante pour être retenus (résultats de recherches publiés, auteurs reconnus par la communauté scientifique, et non obsolescents).
  •  Probabiliste. En choisissant la démarche la plus probable, selon les lois statistiques.
    • Rigoureux, pas rigoriste. En vérifiant chaque hypothèse. Pas chaque paramètre expérimental. Mais est-il possible d’imaginer aujourd’hui une psychologie réellement scientifique ? Comment vérifier 100 milliards de neurones connectés 10 000 fois chacun ?
    • Validé théoriquement et cliniquement. Sur la base de recherches bibliographiques et d’expérimentations cliniques (une hypothèse à vérifier => un protocole d’expérimentation => résultats analysés => intégration au modèle si validation finale).

 

Certains résultats de recherche de l’IME, partenaire principal de l’INC pour la recherche, sont ensuite diffusés au public. L’enquête sur le stress « ESTIME » réalisée en 2010 sur plus de 3000 salariés, et en 2011 sur plus de 7000, est de ceux-là, par exemple. Voir avec le lien http://www.estime-stress.com/php/welcome.php

  UN PARTENARIAT PRIVILÉGIÉ AVEC L’IME (Paris)

 De la recherche fondamentale. Pluridisciplinaire. Guidée par la volonté de trouver des solutions à des problématiques concrètes. Comportementales. Conçue pour être transférée vers des domaines d’application centrés sur l’humain. Clinique, développement personnel, management ou gestion des ressources humaines en tête.

 Soigner les maladies du mode de vie

Rythme de vie, alimentation, allergies, pollution, vie sociale, vie professionnelle … 90% des causes de maladie sont attribuées à l’environnement. Contre 10% à la seule génétique, études épidémiologiques à l’appui. On peut en traiter les effets. L’Institut de Médecine Environnementale (IME) a choisi d’en traiter les causes.

 La médecine environnementale explore deux champs d’investigation.

  • Les facteurs biologiques : alimentation et environnement (nutrition, toxicologie et allergologie).
  • Les facteurs comportementaux individuels (sciences du comportement, neurosciences) et collectifs (management, développement durable).

Après avoir suivi ces deux pistes, l’I.M.E. a axé ses recherches sur les facteurs comportementaux : des leviers de changement plus efficaces, car en amont des facteurs biologiques.

 Un laboratoire de recherche pluridisciplinaire

Six chercheurs et thésards à temps plein. Des recherches en psychologie et neurosciences cognitives et comportementales. Sous la direction du Pr Farid El Massioui, le Laboratoire de Psychologie & Neurosciences de l’I.M.E. mène un travail de recherche fondamentale.

Des résultats opérationnels

Transférer les résultats des recherches. Une philosophie qui guide l’équipe « Recherche et Développement », dirigée par Jean-Louis Prata. Elle développe des applications innovantes en thérapie et pédagogie neurocognitives, des questionnaires en ligne, des programmes de formation.

 

 4 PILOTES POUR 5 000 DÉCISIONS QUOTIDIENNES

 

Interpréter l’environnement. Prendre une décision. (Ré)agir. C’est la clé de la survie. Ce mécanisme existe depuis la nuit des temps. Il a évolué. Chez l’homme, il est géré par quatre territoires du cerveau dont le développement des interconnexions neuronales se sont agencées au fil de l’évolution.

Quatre centres de décision hétérogènes qui interagissent. Et qui diffèrent en termes de fonctions et modes de fonctionnement.

La compréhension et l’utilisation adéquate de cet ensemble complexe amène une clairvoyance et une sorte d’« Intelligence du stress » (titre d’un livre de Jacques Fradin expliquant  ce modèle et ses applications) permettant d’arriver à mêler travail et bonheur. Ouvrage à lire… et méditer…